Accelerating innovation
Proposer votre projet

Shift Technology vient de lever 10 millions de dollars

19 Mai 2016

Cette start-up française vient de lever 10 millions de dollars.

La nécessité pour les assureurs d'être bien outillés pour faire la chasse à la fraude - un fléau qui représenterait 10 % de leur charge de sinistres, selon certaines estimations ! - bénéficie à Shift Technology. Cette jeune pousse française, inventrice d'une solution d'aide à la détection des déclarations frauduleuses, vient ainsi de boucler une levée de fonds de 10 millions de dollars (8,9 millions d'euros) menée par le fonds de capital-risque américain Accel Partners. Elaia Partners et Iris Capital, qui avaient déjà apporté 1,4 million d'euros en décembre 2014, ont également réinvesti. « En France, la majorité des gros acteurs du marché de l'assurance auto ont déjà retenu notre solution ou sont en train de la tester », indique Jeremy Jawish, l'un des cofondateurs de Shift Technology.

Selon cette société créée fin 2013, les méthodologies employées actuellement par les assureurs seraient encore « très peu automatisées » et ne permettraient de détecter que 15 % des cas de fraude. Avec le recours à l'intelligence artificielle et au Big Data, elle affirme, pour sa part, pouvoir donner en temps réel « un score » qualifiant le caractère suspect ou non de chacune des déclarations de sinistres envoyées par ses clients assureurs et de qualifier les types de fraudes (y compris celles commises en bande organisée).
Premier contrat aux Etats-Unis

Au final, « cela permet de diminuer par deux les temps de traitement par les gestionnaires », promet Jeremy Jawish. Après s'être lancé sur l'auto, Shift Technology s'est tourné vers l'habitation et la santé. Elle est allée aussi très vite à l'international, notamment à Singapour (« où nous avons réussi à détecter un réseau de blanchiment d'argent »), en Malaisie ou au Mexique. Cette AssurTech vient aussi de décrocher un premier contrat aux Etats-Unis. En tout, elle dit avoir 20 clients significatifs en portefeuille. Alors qu'elle vend pour l'instant ses produits grâce au bouche-à-oreille, cette société de 40 personnes (tous des ingénieurs) veut désormais se doter d'une force de frappe commerciale. La levée de fonds annoncée ce jeudi doit aussi lui permettre de passer à la vitesse supérieure à l'international, avec, dans l'immédiat, l'ouverture d'une filiale en Asie. Enfin, Shift Technology entend élargir son offre, en se positionnant plus largement sur l'optimisation du traitement des sinistres.